Présents: Stéphane Tocino, Nicolas Richardeau, Michael Leroy, Pierre Gerault, Erik Van den Broeck

Objectif: finition équipement, balisage d'un cheminement unique, observations, photographie, repérage des endroits à revoir; repérage altimétrique, évacuation d'ancien matos

TPST: 8,5h

Un cheminement unique a été balisé à la traversée du réseau 3 jusqu'au début de la monte vers le 3bis. La consigne est de simplement suivre les scotch-lite qui indiquent le trajet.


L'équipement d'accès est achevé. La corde mis-en place par l'équipe de Claude Lamoureux à la varappe vers la Tyro a été remplacé par une neuve qui arrive 4m plus haut.

 
      
gauche: Comme c'est facile à passer en tyrolienne à la poulie.... (M. Leroy, 2013)
droite: Passage en première, 1966 (photo: Claude Lamoureux (c) archives Orgnac L'aven)
-- photo publiée avec l'aimable autorisation de la famille Claude Lamoureux --
 
Sur l'arête rocheuse entre les deux puits, on remarque encore deux des six grappins qui ont été utilisés lors de la première traversée en 1966. Nous nous rendons compte du courage des anciens spéléologues, notamment des équipes de l'époque du Centre Spéléologique de Vallon Pont d'Arc et du Spéléo-Club de Cannes, et des inventeurs Jean Trébuchon en Claude Lamoureux, pour avoir réalisé les explorations dans cette partie de la grotte.
 
Le passage de la nouvelle tyrolienne et de la descente oblique se passent en toute fluïdité, ce qui fera gagner beaucoup de temps à notre équipe.


(photos: M. Leroy)
Un cheminement unique a été balisé dans le réseau 3bis. La consigne est de simplement suivre ce monobalisage en progression normale. Les secteurs hors-balisage sont accessibles en pantoufles propres, et en sous-combi si nécessaire. Ne pas oublier à retirer ses gants aux endroits sensibles!



Observations:
 

* Couppole d'éroision de 2m de diamètre, fléchant vers le haut (!!) en haut du 2me puits de la Tyro, reste à photographier.
* A peine quelques mètres du puits n° 2: arrivée d'une grosse cheminée + départ d'une large suite en puits à revoir (suite repéré par C. Lamoureux)
* Dans la branche sud du réseau 3bis (double appellation 'Galerie des Cristaux' qui existe déjà au réseau 3): près de l'escalade des SCAV 1966-67 il y a une 2me escalade à faire.
* Descente en chaussettes de l'embrachement des grand gours jusqu'à leur terminus argileux à leur nord (une cheminée a été escaladée par Pierre, mais il faut revenir dans ce secteur et emporter ses bottes car il y a des départ glaiseux
* Dans la section amont ouest, puis nord, du début des grand gours: observation de nombreux bandes et aureoles de Liesegang en paroi et en plafond (altérite en place, fantomisation qui suit le développement des bandes) 
* Dans le même secteur: observation de nombreuses veines et tâches de couleur lie-violet, à étudier
* Au-dessus de la descente vers la salle des Huit: vaguelettes en vermicule de boue d'un côté particulier d'une grande coulée, à étudier
* Dans la salle des Huit: 2 escalades à réaliser (une contre paroi ouest vers une cheminée, une deuxième côté nord au-dessus d'une coulée)
* Paroi nord, en montant les gours à l'issu de la salle des Huit: plusieurs trous situé en bas de paroi, à revoir
* Salle terminale avec grand gour à cristaux: se ferme sur paroi concrétionné jusqu'au plafond. Inscription (SC?)AV sur place

L'équipement d'accès est achevé.  Une C15 a été installé à la descente vers la salle des Huit.

Il y a à ce jour 365 m de cordes au réseau:

  • C20 pour la verticale vers la Tyro
  • Tyrolienne de 18 m au-dessus du 'puits de la Tyrolienne' (triplé pour pouvoir récupérer la poulie-tandem des deux côtés) vers le vire entre les deux puits
  • Descente sur tryolienne oblique guidée, au-dessus du 2me puits de la Tyrolienne,vers le début de la galerie '3bis'
  • Au retour, il faut prendre la corde qui part au grand stalagmite pour monter le 2me puits vers le vire (C75)
  • Puis, on on fait le retout par la tyrolienne
  • La C75 qui est équipé en traversé à la paroi gauche, au-dessus de 1er puits de la Tyrolienne, est destiné au deséquipement de la tyrolienne

Le 2me bout de cable de l'ancienne tyrolienne a été scié, le cable enroulé a été porté à la surface

Relevé altimétrique: comme il n'existe pas de coupe du réseau 3 et 3bis, personne n'a eu aucune idée de l'altitude où est situé le réseau 3bis.
Au retour, un relevé topographique a été réalisé entre la Tyrolienne et le sol du Carrefour à la Salle Plane (développement de 634 m jusqu'à son branchement au point topo XXXVI existant pour un dénivelé de +12,1 et -40,0 m).
Si on estime l'altitude du sol au Carrefour avec la Salle Plane à 242 m NGF, et suite à notre relevé topographique, on peut dire que l'arête entre les deux Puits de la Tyrolienne se trouve à 280,65 m NGF.

Reste à faire: 

  • chercher le cahier topo 'historique' de l'entrée jusqu' à ce point XXXVI  afin de pouvoir attacher notre topo et ainsi situer l'altitude du réseau 
  • chercher le cahier topo de la série d'origine du SCAV du 3 bis,  pour éviter une retopo complète 
  • prendre des cordes pour équiper une suite de puits non-explorés- prendre corde d'escalade (au moins 4 escalades à faire)
  • tarauder des ancien spit pourqu'on puisse optimaliser et utiliser les amarrages existants- récupérer les grappins afin d'éviter qu'ils sont balancé dans les puits
  • bien retendre à chaque fois la ligne guide de la descente oblique