Un vaste projet de dépollution est engagé depuis plus de deux ans dans une cavité ardéchoise souillée par des décennies de décharge sauvage et marquée par une forte histoire locale.

Plus de 300 m3 de déchets en tout genre dont de nombreuses munitions et une quantité impressionnante d'ossements (dont des ossements humains) ont pu être extraits grâce à la détermination de volontaires soucieux de leur environnement, spéléologues avertis comme novices, d'Ardèche et d'ailleurs.

Lancé par le Club de Spéléologie du Ressac (SPELEORESSAC), ce projet aura mobilisé plus de 150 personnes au total et de nombreux partenaires dont le Centre Technique Spéléo Nord Franche Comté qui grâce au dévouement et à l'expertise de ses membres aura su mettre en place un système efficace d'extraction des déchets au fond d'une cavité à la topographie complexe et exigüe.

Avec le soutien de la Fédération Française de Spéléologie mais aussi de la Mairie de Vallon Pont d'Arc et du Syndicat Mixte de Gestion des Gorges de l'Ardèche, une nouvelle campagne est organisée lors du grand week-end de l'Ascension du 21 au 24 mai prochain.

Cette fois-ci, l'objectif est de sonder le fond de la nouvelle galerie mise au jour au cours de la 3ème campagne à près de 70 mètres sous la surface afin de déterminer l'épaisseur et le volume de la couche d'ossements qui obstrue encore la cavité. La grande question qui se pose à chacun est de savoir en effet ce qui se cache au delà; Les formes et les dimensions de la cavité laissent en effet présager une suite et l'équipe espère bien mettre au jour ce nouveau réseau paradoxalement préservé par un énorme bouchon de pollution

Parallèlement, avec l'accord de la Mairie de Vallon Pont d'Arc, propriétaire du site, le Syndicat Mixte des Gorges de l'Ardèche envisage avec le concours technique du Comité Départemental de Spéléologie la mise en place d'un système de fermeture qui garantisse la protection durable du site tout en conservant les échanges thermiques indispensables à la préservation de la cavité.

Jean-Marie Frossard, spéléologue démineur qui avait extrait toutes les munitions avec le concours de la Sécurité Civile, nous fait une nouvelle fois l'honneur avec toute son équipe du centre technique nord spéléo de nous accompagner pour cette nouvelle campagne.

L'efficacité de ce travail nécessite la mobilisation de nombreux bénévoles tant pour sonder le fond de la cavité que pour trier les ossements extraits en surface. Nous avons donc besoin de toutes les bonnes volontés pour relancer cette opération et achever enfin le travail initié. 

Comptant sur votre participation, l'équipe du RESSAC, Club de Spéléologie de Grospierres - Ardèche (07) - France

http://speleoressac.free.fr

 

Besoins humains permanents pour le fonctionnement du dispositif : minimum de 20 personnes réparties de la manière suivante :

- 4 personnes au fond pour transporter les pierres et la terre du point bas jusqu'au lieu de stockage
- 3 personnes au pied de l'éboulis (point bas) pour gratter le remplissage et charger les "bigs bags" d'ossements
- 1 personne sur l'éboulis pour accompagner les "bigs bags" au démarrage de la traction
- 1 personne suspendue en haut de la nouvelle galerie pour accompagner le passage du "bigs bag"
- 1 personne au pied de la concrétion pour permettre le passage du "big bag" entre les parois
- 1 personne sur la vire au pied du second puits pour guider le câble entre les parois
- 2 personnes expérimentées pour la tyrolienne
- 2 personnes au passage du déviateur à la base du puits principal
- 2 personnes à la réception au portique
- 1 personne pour le transfert des chargements depuis le portique jusqu'à la zone de tri
- 1 personne au pilotage du treuil
- 1 coordinateur des opérations en surface