Synthèse des restes humains

Campagnes de dépollution de l’aven Chazot (Vallon-Pt-d’Arc)

Mai et Novembre 2008
 

A ce jour, les campagnes de dépollution de 2008 de l’aven de Chazot ont permis de récolter 156 éléments osseux humains. Les associations ostéologiques permettent de dénombrer les restes d’au moins 9 individus, dont deux jeunes. Les déterminations du nombre minimum d’individus ont privilégié les os des membres supérieurs et inférieurs.

A noter la présence sur un occipital d’une perforation péri mortem due probablement à l’entrée d’un projectile (la tradition orale perpétue le souvenir d’exécutions sommaires par des maquisards sur des personnes proches du milieu milicien).

Par ailleurs deux autres particularités notables : un plombage sur une canine et la fracture péri mortem des incisives et canines sur une des mandibules.

Enfin, lors de la descente de R. de Joly en 1946 sur ordre du Procureur de la République, trois corps en cours de décomposition avaient été repérés et en partie récupérés. De ce fait, le nombre minimum d’individus mis au jour dans cet aven est d’au moins 12 sujets.

L’ensemble des restes humains issus de l’aven Chazot est déposé à titre conservatoire au Musée Régional de Préhistoire d’Orgnac-l’Aven et reste à la disposition du Parquet pour toute enquête et suite à donner.

NB-Nous rappelons qu’un crâne d’un jeune individu a été remis au Parquet de Paris via la gendarmerie de Vallon-Pt-d’Arc (fin 2007, début 2008).

Données récoltées par  Nicolas Clément & Lydia Gambéri A. de C.