Jour 1-mardi :

présents :(encadrants)- Adrien (prof), Cédric (stagiaire D.E), Gilles (encadrant)

élèves - Adrien petit, Jules, Mathieu, Manon, Hugo, Simon

 

Après un doux réveil vers 7h du matin pour ceux qui ont préparé le petit déj et 8h pour les autres, on a bien mangé. On a préparé les sandwich et les salades pour le déjeuner ainsi que les kits de cordes et de bouffe. On est parti vers 9h50 et sommes allés à l'aven de l'émine. Cet aven est un gros gouffre de 15/20 mètres de larges pour 15/20 mètres de profondeur, donc en soit cet aven ressemble beaucoup à une falaise. Chacun a équipé une voie, avec des fractionnement, afin que l'on puisse s'entraîner en monté et en descente pour être à l'aise sur les verticales et aller plus vite dans des plus grands avens. Il faisait un temps magnifique ! Pas un nuage à l'horizon, une chaleur digne d'un été et pas un brin de vent. Pour la peine on n'a pas porté nos combi.

Après le déjeuner, Adrien, Cédric et Gilles ont eu la brillante idée de monter une tyrolienne du haut du gouffre jusqu'en bas. Cette idée n'a point dérangé les jeunes !! En bas, Cédric nous a montré comment faire un nœud de répartition, servant à répartir le point et la tension de la corde, ainsi que le poids de la personne sur la tyrolienne sur trois amarrages, donc on a vu un nœud « patate » (un nœud de vache avec plein de brin de cordes). On s'est bien amusé, on est tous passés au moins une fois. Ensuite vers 15h30 on est parti et on est allé a l'aven du Rousti pour faire la traversé d'une entrée à une autre. L'aven débute par un puis de 20m, puis il y a une grande salle. Dans la salle il y avait un pont de singes. Un pont de singes et un pont artificiel fait d'une corde pour les pied et une corde pour les mains, au dessus du vide. Tout le monde est passé dessus, et certains sont passé dans une étroite étroiture (c'est le cas de le dire) .

Dans l'aven on a croisé deux autres personnes, en short, avec des baudars d'escalade, et pour certains une seule longe… Plus loin, Adrien et moi (simon) sommes allés dans une endroit qui descend et se termine sur une étroiture. Adrien m'a envoyé là dedans, et m'a encouragé à aller voir ce qu'il y avait au fond. J'ai pris mon courage a deux mains, et j'y suis allé. Au fond il y avait un petit volume où l'on pouvait se tenir droit. On est pas allé plus loin car après ça devenait trop étroit et il fallait remonter. En haut de ce truc Cédric nous attendait car le reste du groupe était déjà sorti pensant qu'Adrien et moi étions déjà sortis. Or non. On est donc remontés, et dehors, la chaleur écrasante m'a achevé. On s'est changé, on a rangé les affaires puis on est parti.

Sur le chemin on s'est arrêté deux fois car Adrien voulait vérifier deux aven en cours de découverte et de désob pour voir si il y avait toujours un courant d'air. On est rentré, au passage on s'est acheté un kilogramme de spaghetti car le kilo que l'on avait au gîte ne nous paraît pas suffisant pour huit estomacs affamés après une bonne journée de spéléo. En rentrant on a fait à manger (spaghetti bolognaise!!) et avons trié et rangé le matos collectif. À l'heure où j'écris ce compte rendu, les autres prennent leur douches, ou continuent à cuisiner.

Simon

Jour 2 - 15 avril 2015, CDS 30

Après avoir passé une bonne nuit, Jules Manon et Adrien préparèrent le p'tit dèj pendant que les autres même nos chers (ou pas) moniteur glandouiller. Puis Hugo partit avec ses petits problèmes ventraux (ouf !). Simon et Mathieu firent les kits de cordes avec la topographie de Gilles. Le minibus chargé nous partîmes pour l'aven de Marquisan.

Pendant que Jules et Simon installaient la main courante et équipaient le puits de 20 m à ciel ouvert, Mathieu, Manon et Adrien cramaient au soleil. Suite à une petite attente, les flemars cuit barbecue apprennent une mauvaise nouvelle : le puits était bien gardé par une vipère un peu (beaucoup) venimeuse.

Adrien gm choisis alors un autre aven : l'aven d'Aurel et c'est Adrien pm et Jules qui équipèrent les puits. Malheureusement la Go-pro de Simon s'est littéralement éteinte pendant quelques temps ce qui a permis de ne pas prendre beaucoup de photos. La remontée fut rapide (même si elle fut ralenti par les pets et les rots d'Adrien et de Cedric et le rechargage aussi ; nous rentrâmes et au passage certains prirent leur réserves (de panaché) de bonbons.

La très bonne bouffe fut préparé et ensuite nous nous somme éclaté le ventre car la tartiflette MAJISTRAL ne dura pas longtemps.

*grand model **petit model

Adrien pm**

 

Jour 3

Le matin ,Simon et Mathieu se sont réveillés pour préparer le petit déjeuner. Après nous avons chargé les affaires. Adrien Gaubert nous a proposé :

-un puit de 50 mètres

-un puit de 30 mètres

-une falaise

-un prospection pour rechercher un aven perdu.

 

nous avons choisi la dernière solution. Donc nous somme allés chercher l’aven de Pierascasse. Après avoir cherché un petit moment nous avons trouvé deux trous avec de faibles courants d’air à une vingtaine de mètres l’un de l’autre .Ensuite on a continué la marche dans la forêt quand il a commencé a pleuvoir donc nous avons mangé sous la pluie . Après ça nous avons décidé d’aller voir la fontaine de Vaucluse. Adrien nous a offert une glace (encore merci pour ça) et nous a permis de visiter la représentation d’une grotte préhistorique . Ensuite nous avons repris la route et nous avons déposé Manon,Adrien et Mathieu. Ensuite Adrien a déposé Jules et Simon.

 

Merci à Adrien et Cédric

SlideshowFx Copyright © 2010 www.OopsTouch.com